Beyond Meat : j’ai testé le steak sans viande

De passage le temps d’un week-end dans la capitale anglaise (Londres, pour les nuls en géo), j’ai pu m’essayer au fameux steak sans viande tout droit venu de Californie, et qui a pour ambition de révolutionner le monde de l’alimentation : le Beyond Meat.

Spoiler Alert : j’ai adoré ! Et je vous en dis plus dans les lignes qui suivent.

viande beyond meat

Beyond Meat Burger : le burger sans viande

C’est au Honest Burger situé dans le quartier de Baker Street de Londres que j’ai donc pu déguster cet incroyable steak sans viande. L’expérience a été totalement ahurissante : je ne m’attendais pas à retrouver une texture et un goût aussi proches de la viande. L’illusion est presque totale, que ça soit visuellement ou gustativement parlant !

Beyond Meat France

Ceci n’est pas de la viande !

Je suis végétarien depuis un an maintenant, et la viande ne me manque globalement pas. Je réussis la plupart du temps à trouver mon bonheur au restaurant, et plus encore dans mon alimentation au quotidien. Pourtant, certains burgers végétariens proposés par quelques enseignes manquent parfois de saveurs et de variétés.

Avec le Beyond Meat, toutes les recettes de burgers habituellement réservées à la viande sont donc désormais applicables aux végétariens, et ce pour leur plus grand plaisir.

Beyond Meat : les ingrédients

Mais le Beyond Meat, c’est quoi au juste ? Il suffit de se pencher sur la liste des ingrédients pour le savoir. Majoritairement, il s’agit de protéine de pois, d’eau, d’huile de canola et d’huile de coco raffinée. On retrouve aussi de l’extrait de jus de betterave (pour la couleur), de la levure séchée, de l’extrait d’agrumes…

Le tout est garanti sans OGM (Organisme Génétiquement Modifié), sans gluten, sans soja, et avec une quantité de 20 grammes de protéines végétales par portion, ce qui est loin d’être négligeable !

Beyond Burger : testé et approuvé !

J’ai été littéralement conquis par le Beyond Burger. Le steak est d’une consistance quasiment identique à la viande, et je peux mettre au défi quiconque de faire la différence avec un steak d’origine animale.

Les avantages sont multiples :

  • Pas d’exploitation animale : Ok, la viande c’est « bon ». Mais si c’est à ce seul argument que tient le carnage de l’élevage et de l’abattage de milliards d’animaux chaque année, alors il ne tient plus avec le Beyond Meat. On peut désormais retrouver toute les « sensations » de la viande sans abattre la moindre vache. Et ça c’est cool.
  • Un impact environnemental moins élevé : Fabriquer un Beyond Steak est sans commune mesure avec la production de viande. Jugez-en par vous même : 99% d’eau utilisé en moins, 93% d’utilisation de terre en moins, 90% d’émission de CO2 économisé, et 46% moins énergivore.

N’en jetez plus, la coupe est pleine !

En France, il est encore un peu compliqué de se procurer les fameux steaks pour sa consommation personnelle. Pour l’heure, c’est le site mybeyond.fr qui s’occupe de la distribution des galettes : les frais de port sont assez élevés, mais en groupant vos achats il est possible de bien s’en sortir (comptez tout de même un peu moins de 4€ par steak).

On peut également le retrouver dans certains restaurants parisiens moyennant un supplément (à East Side Burger, par exemple). Tentez l’expérience, vous ne l’oublierez pas !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *