Test du vélo électrique Cowboy

Depuis plus de deux ans maintenant, je me déplace quasi exclusivement à vélo. Gain de temps, plaisir de doubler les automobilistes dans les nombreux embouteillages et de voir leurs mines déconfites, mais aussi respect de mon environnement ont été les principaux déclencheurs de l’adoption de ce mode de transport vert. Pourtant, et à l’aube d’habiter à une quinzaine de kilomètres d’une grande ville, il était hors de question pour moi de changer mes bonnes habitudes.

C’est pour cette raison que je me suis mis en quête d’un bon vélo électrique, qui me permettrait ainsi d’avaler les kilomètres sans même m’en rendre compte. Las, et malgré mes multiples recherches, je ne trouvais pas pédale à mon pied : vélos trop peu esthétiques à mon goût (je roule actuellement en fixie), trop lourds, pas pratiques… Bref, quasi exclusivement des vélos conçus pour des retraités.

Heureusement, et de manière inespérée, je suis enfin tombé sur la monture qui allait tout révolutionner, et qui est mienne depuis quelques jours maintenant. Son petit nom : Cowboy.

En selle, Cowboy !

Avis complet du vélo électrique Cowboy

Dès le premier coup d’oeil, on est séduit par les lignes épurées et modernes du Cowboy : tout de noir vêtu, il affiche ainsi un dénuement presque total. On note ainsi l’absence de compteur, qu’il est pourtant coutume d’avoir sur ce type de vélo. Mais nous y reviendrons un peu plus loin (c’est la surprise du chef).

Par ailleurs, c’est du solide : freins à disque hydrauliques (un à l’avant et un à l’arrière), batterie amovible intégrée au cadre, poignets Brooks en coton bio (sans doute pour respecter la thématique du site, merci Cowboy !), courroie en carbone (oui madame), pneus Schwalbe et, fin du fin, phares de sécurité totalement intégrés au vélo. Bref, on est ici dans du vrai haut de gamme.

courroie cowboy

Le vélo Cowboy embarque une courroie plutôt qu’une chaîne. Vos bas de pantalons vous diront merci !

Aussi, et surtout, le Cowboy Bike a pour gros point positif son poids plume, en tout cas pour un vélo électrique : 16 kg seulement sur la balance, dont 1,7 kg pour la seule batterie. Autant vous dire que vous n’aurez pas la sensation de trainer un veau si l’assistance électrique vient à vous lâcher en cours de route.

Mais au delà de toutes ces très belles choses, le vélo Cowboy innove quant à l’utilisation de sa partie électrique. En effet, tout se fait via une application, dont nous allons faire le tour dans les lignes qui suivent.

Application du vélo Cowboy

Grâce à l’application mobile iOS et Android, vous allez pouvoir contrôler toute la partie électrique du Cowboy. Ainsi, elle vous sera nécessaire pour débloquer le vélo (rassurez-vous, vous pourrez quand même rouler sans l’assistance dans le cas où vous n’avez pas votre téléphone sur vous), ou pour suivre précisément votre vitesse, votre niveau d’assistance, la distance parcourue

C’est également via l’application que vous pourrez mettre en route le système d’allumage des phares. Un autre écran vous montrera lui la distance parcourue sur la journée, la semaine et depuis le tout début de l’utilisation du vélo (un peu à l’image des montres et applications de running).

application cowboy

Vitesse, autonomie, assistance électrique, allumage des phares : tout se passe via l’appli !

Enfin, un troisième écran vous fera accéder à un menu général (on en reparlera), et vous donnera aussi la possibilité de déclarer le vol de votre vélo : dans ce cas, le vélo sera totalement bloqué, et son signal GPS (le Cowboy embarque une puce) vous sera envoyée afin de pouvoir le retrouver. J’avoue ne pas avoir testé, mais sur le papier c’est particulièrement alléchant !

A noter qu’il n’y a pas de support smartphone de prévu sur le Cowboy : il sera donc nécessaire de vous délester de quelques deniers supplémentaires pour son achat. De mon côté, j’ai opté pour le modèle recommandé par la firme bruxelloise, à savoir le système Quad Lock, qui s’avère très efficace.

Vitesse du Cowboy Bike

C’est la petite surprise du chef ! Le vélo électrique Cowboy, et comme tous les vélos électriques soumis à la législation européenne, vous assistera sans sourciller jusqu’à 25 km/h. Au delà, c’est la seule force de vos jambes qui vous permettra d’aller plus vite.

Seulement, les équipes qui ont conçu le Cowboy ont eu l’excellente idée d’embarquer à bord de l’application un mode « Off Road« , permettant d’aller lui jusqu’à 30 km/h. Et croyez moi, 5 km/h à vélo, ça change tout… Concrètement, il vous sera possible d’utiliser ce mode sur des terrains privés ou dans des chemins, et pas sur la route.

vitesse off road cowboy

Envie d’un peu plus de vitesse ? Activez le mode « Off Road » !

Après, et ça reste entre nous, mais je vois mal comment le contrôle du respect de la loi pourrait réellement se faire. Je dis ça, je dis rien !

Autonomie du vélo Cowboy

La batterie embarquée sur le Cowboy Bike est de 252 WH, et nécessite environ 2h30 pour être complètement chargée.

Avec elle, vous pourrez parcourir une 50aine de kilomètres. C’est en tout cas ce qu’annonce le constructeur, et j’avoue ne pas encore avoir pu la tester d’une seule traite. Néanmoins, et d’après mon utilisation actuelle, je peux vous dire que la promesse semble respectée.

Tout dépendra évidemment de votre utilisation, une balade en côte ayant forcément tendance à plus demander à la batterie.

Le gros plus réside dans le côté amovible de cette batterie : elle pourra parfaitement tenir dans un sac à dos standard. Le tout est sécurisé grâce à une clé (2 sont fournies). Cowboy annonce d’ores et déjà qu’il sera possible de se procurer une batterie supplémentaire très prochainement pour environ 500€. Affaire à suivre.

Cowboy Bike : de belles évolutions en perspective

L’avantage avec un vélo électrique connecté (car c’est de ça dont il s’agit), c’est qu’il est en constante évolution. Ainsi, les équipes belges ont de beaux plans d’avenir pour leur Cowboy.

La première nouveauté à venir sur l’application sera sans doute le système de guidage GPS. Bien qu’il soit tout à fait possible d’utiliser Google Maps ou Waze pour planifier son trajet, il sera bien plus pratique de tout avoir d’intégré sur un seul et même écran, sans devoir jongler d’une appli à une autre.

Autre option à venir : un système de localisation de votre vélo, dans le cas (souvent peu probable) où vous ne vous souviendriez plus où vous avez laissé votre moyen de locomotion. Peut-être après une soirée très arrosée…

J’ai aussi entendu parler d’un système très ingénieux de notification envoyée en cas de vélo « secoué » en votre absence, comme pour vous signifier une tentative de vol. L’information n’est pas indiquée sur le site de Cowboy, donc elle est à prendre avec des pincettes. Mais ça serait une excellente idée compte tenu de la recrudescence de vols de vélos dans les grandes villes (sur Lille, c’est en tout cas un vrai fléau).

Bref, vous le voyez, ce vélo à de très beaux jours devant lui.

Mon avis sur le vélo électrique Cowboy

Vous l’aurez sans doute compris, mais je suis littéralement tombé amoureux de ce vélo. Léger, très beau (du moins à mes yeux), connecté et évolutif, le Cowboy a tout ce qu’il faut là où il faut pour plaire aux jeunes urbains qui ont envie d’un modèle qui leur ressemble.

Disponible dès maintenant au prix de 1790€ (frais d’envoi inclus), il nécessite néanmoins à l’heure où j’écris ces lignes une adresse postale située en Belgique ou au Luxembourg. A n’en pas douter, la jeune start-up va vite grandir et proposer prochainement ses services en France. Restez connectés !

Vous aimerez aussi...

9 réponses

  1. Gonzague dit :

    Pressé d’aller chercher le mien 🙂

  2. Thierry dit :

    Super article!
    Possible de faire une update après 8 mois d utilisation?
    Tjrs aussi positif?

    • Gadelan dit :

      Bonjour Thierry !
      Merci pour ton message, ça fait plaisir à lire :).
      Après 8 mois d’utilisation et 1400 km parcouru, je suis toujours autant satisfait du vélo. Les mises à jour sont régulières et l’équipe technique et joignable facilement et rapidement via l’application. Ce qui est cool, c’est que le vélo est silencieux (merci la courroie) et suffisamment puissant pour mettre pas mal de vélos dans le vent ;).
      Il faut juste faire attention au pneu arrière et bien le gonfler, car tout le poids est à l’arrière et j’ai crevé 3x depuis que je l’ai (ce qui reste malgré tout raisonnable).
      Tu vas l’acheter lors de sa sortie en France ou tu vas passer par la Belgique/Luxembourg ?
      N’hésite pas à me faire ton retour si tu te le procures !
      Guillaume

  3. Matthieu dit :

    Bonjour,
    Je suis sur le point de me laisser tenter par le modèle 2019 du COWBOY.
    Es tu toujours satisfait de ton achat ?
    Quels retour d’utilisation peux-tu nous faire après plus d’1 an d’usage ? (pannes, usures, affaiblissement de la batterie …)
    Quelles évolutions du logiciel ont été apportés ?
    Les gardes boue sont-ils enfin disponibles ?
    Merci

    • Gadelan dit :

      Bonjour Matthieu, et merci pour ton commentaire !
      Alors, globalement, il est vrai qu’un an après je serais un peu moins dithyrambique que je ne l’ai été dans mon test. Le vélo Cowboy reste un excellent vélo électrique, sans doute le modèle le plus design que j’ai pu voir jusqu’à maintenant et qui présente davantage de qualités que de défauts.
      Cependant, et durant ces 3 derniers mois, j’ai été embêté par tout un tas de petites choses qui sont venues gâcher un peu le plaisir : bruits au pédalier (roulement cassé), courroie détendue, ou encore batterie qui n’en faisait qu’à sa tête en fin de cycle.
      Le gros point positif, c’est que tous ces problèmes ont été rapidement pris en charge par le SAV Cowboy qui, il faut le reconnaître, est très réactif. Je me suis ainsi vu envoyé deux batteries neuves, et le vélo a été réparé au saloon de Bruxelles (après m’y être déplacé).
      Le modèle 2019 a corrigé certains problèmes que le 2018 pouvait rencontrer, l’autonomie étant ainsi plus importante. Il me semble par contre que les gardes boues ne sont pas encore disponibles pour cette version (j’ai eu le mien gratuitement pour mon V1).
      Plus clairement, et si tu tiens absolument à t’acheter un vélo électrique, je pense sincèrement que tu peux te laisser tenter par le V2 : le SAV saura quoi qu’il en soit résoudre tous tes problèmes durant les 2 ans de garantie (je ne sais pas du tout comment ça fonctionnera au delà de ces 2 années par contre…), et tu ne trouveras de toute façon pas un vélo présentant le même rapport qualité/prix.

  1. 13 août 2019

    […] ma part, et jusqu’à 15 km de distance, j’utilise exclusivement mon vélo électrique Cowboy. J’y ai gagné énormément en confort de vie car je ne m’énerve plus dans les […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *