La Roue Libre : rencontre avec le vélo pizzeria ambulant lillois

Un vélo à assistance électrique, un four au gaz, et des bras et des jambes pour faire fonctionner le tout : avec finalement peu de moyens, Luc Béduchaud a réussi à allier ses deux passions (le vélo et les pizzas, merci pour les deux du fond qui suivent) pour en faire un métier tout à fait original. Rencontre avec le seul pizzaïolo mobile zéro émission de CO2 de Lille !

Bonjour Luc, et merci de me recevoir après ton service ! Alors, dis moi tout : que faisais-tu dans ta précédente vie ?

Bonjour Guillaume, ainsi qu’à tous les lecteurs de Bio Comme un Camion ! Avant de me lancer dans mon activité actuelle, que j’ai appelé La Roue Libre, j’étais chimiste : un métier que j’aimais bien, mais dans lequel je ne rencontrais pas beaucoup de monde. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles je me suis lancé dans ce pari un peu fou : pour rencontrer des acteurs locaux.

Quel était donc le sens que tu voulais donner à tout ça ?

Depuis longtemps déjà, je suis un vrai passionné de vélo. Les pizzas, tout le monde aime ça. Je me suis donc dit que ça serait pas mal de combiner les deux dans une seule et même activité. Après mon départ de mon poste de chimiste, je suis allé à Copenhague rencontrer un italien qui faisait la même chose que ce que je fais là. Puis, je suis allé voir une coopérative boulangère à Lyon, une crêperie mobile à Nantes… Toutes ces rencontres m’ont permis d’arriver là où j’en suis aujourd’hui.

Toutes ces rencontres, c’est donc un des bienfaits que tu as dans ton travail j’imagine ?

Oui voilà. Je rencontre constamment des gens ! Pour mes produits, je fais partie d’une AMAP par exemple, et j’échange régulièrement avec un couple de maraîchers.

J’aime aussi travailler à l’extérieur, et voir la vie de tous les jours se dérouler sous mes yeux. J’assiste à la vie lilloise en faisant mes pizzas !

Parlons un peu des difficultés que tu peux rencontrer au quotidien. Quelles sont-elles ?

Forcément, il y a le poids du vélo : malgré l’assistance électrique, il faut faire avancer la bête ! Les conditions climatiques peuvent rendre mon travail très compliqué : notamment le vent, à la fois quand je suis en train de pédaler, et même à l’arrêt avec les cendres du four qui peuvent virevolter (à noter que Luc utilise aussi une bûche, en plus du gaz de son four).

Avec le recul, qu’est-ce que tu changerais ?

Déjà, j’aurais fait en sorte d’avoir mon vélo plus tôt ! Il a fallu plus de 4 mois pour qu’on me le livre (Luc a demandé quelques adaptations à la société allemande qui commercialise le vélo). J’ai commencé à tester mon activité avec une voiture, ce qui n’était pas vraiment l’idée de base. Mais ça m’a quand même permis d’avancer et d’être prêt en recevant le vélo.

On en vient au point financier : tu arrives à vivre de ton activité ?

Pour le moment tout se passe bien de ce point de vue là. J’ai bien travaillé cet été, avec un gros rythme de production des pizzas (jusqu’à 250 pizzas par semaine et 25 services effectués sur seulement 21 jours travaillés !). Après, c’est toujours compliqué de se projeter sur le long terme.

Actuellement, je suis suivi par l’organisme Grands Ensemble, qui m’apporte un important soutien administratif. L’objectif est d’être en CDI chez eux, afin d’avoir des fiches de paie et de continuer à cotiser pour la retraite et le Pôle Emploi (Luc est actuellement en phase de capitalisation).

Avec la venue de l’automne et surtout de l’hiver, l’activité sera sans doute différence, car il faudra que je m’adapte à la météo. A suivre donc !

Dernière question : comment as-tu financé ton projet ?

Tous les fonds dépensés pour le vélo, le four ou les ingrédients sont personnels. Je n’ai pas contracté de prêt pour mon matériel. Il m’arrive de plus en plus régulièrement de faire des prestations (mariages, anniversaires…) qui me permettent d’avoir un peu plus de visibilité sur mon activité et de réinvestir en matériel.

Merci infiniment à Luc pour sa gentillesse, et bravo à lui pour son concept particulièrement original ! N’hésitez pas à déguster une de ses pizzas : elles sont délicieuses :).

vélo pizza la roue libre

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *